Accès aux données ouvertes de l'Union européenne
EUROPAPortail des données ouvertes de l'UELe coin des développeurs
Menu
Vue d’ensemble Centre de ressources Projets Sandbox

Le coin des développeurs

Le portail des données ouvertes de l'UE vise à promouvoir l'utilisation des jeux de données des institutions européennes pour la création d'applications par des tiers. À cette fin, deux interfaces de programmation (API) sont mises à la disposition des développeurs pour rechercher des jeux de données: l’API REST et le point de terminaison SPARQL.

API REST

Une façon d'accéder au portail des données ouvertes de l'UE est d'utiliser l'API REST. Toutes les fonctionnalités de base du portail sont disponibles via l’interface de programmation, qui permet d’effectuer la plupart des opérations réalisables au moyen de l’interface web. Les informations obtenues peuvent être utilisées par des programmes externes pour transformer, actualiser ou référencer des éléments, et fournir de nouveaux éléments pour d’autres appels à l’API.

Pour les programmeurs, la nouvelle API est disponible à l'URL de base suivante: https://data.europa.eu/euodp/data/apiodp/

Le format de message utilisé pour le corps de la requête et de la réponse est le format JSON (spécifié dans la norme RFC 4627) pour tous les appels. Toutefois, les services fournissant des informations sur les jeux de données fournissent également une réponse au format RDF/XML, généralement incluse dans la réponse JSON.

Une ancienne API basée sur CKAN est encore disponible (https://data.europa.eu/euodp/data/api/). Toutefois, nous encourageons les développeurs à migrer vers la nouvelle API, qui est plus proche de notre modèle de données.

Les spécifications de la nouvelle API sont publiées au format OpenAPI sur SwaggerHub: https://app.swaggerhub.com/apis/EU-Open-Data-Portal/eu-open_data_portal/

Le fichier de description au format OpenAPI peut également être téléchargé: eu-odp_openapi.yaml

Pour en savoir plus sur l’API REST, veuillez consulter les pages suivantes:

Remarque: les appels d'API doivent être introduits au moyen de la méthode POST HTTP. Certains appels d'API (ceux qui ont une incidence sur les données du système) nécessitent l’utilisation de données d’authentification fournies par l’équipe du portail des données ouvertes. Pour en savoir plus, vous pouvez nous contacter.

Point de terminaison SPARQL

Une autre façon d'accéder au portail des données ouvertes de l'UE est d'utiliser le point de terminaison SPARQL, interprétable par l'ordinateur, qui permet d'effectuer des requêtes portant sur les descriptions RDF des jeux de données. Remarque: les utilisateurs anonymes peuvent uniquement effectuer des requêtes d’extraction d’informations.

Comme indiqué sur la page «Données liées», une interface graphique est mise à votre disposition pour saisir vos requêtes SPARQL.

Pour les programmeurs, un point de terminaison interprétable par l'ordinateur est disponible à l'adresse suivante: https://data.europa.eu/euodp/sparqlep

Vous trouverez les spécifications de SPARQL sur le site web du W3C: https://www.w3.org/TR/rdf-sparql-query/. Les modèles employés pour décrire les jeux de données répertoriés sur le portail des données ouvertes de l'UE sont décrits sur la page «Données liées», sous la rubrique «Vocabulaire de métadonnées».

Pour en savoir plus sur le point de terminaison SPARQL, veuillez consulter les pages suivantes:

Modèle de données RDF

Le profil d’application DCAT pour les portails de données en Europe (DCAT-AP) est une spécification basée sur DCAT permettant de décrire les jeux de données du secteur public en Europe. Son objectif premier est de permettre d’effectuer des recherches croisées de jeux de données entre portails de données et de faciliter la recherche de données du secteur public par-delà les frontières et les secteurs.

Le texte qui suit est extrait de la version 1.1 finale du DCAT-AP, qui se trouve à l’adresse suivante: https://joinup.ec.europa.eu/release/dcat-ap-v11.

Terminologie utilisée dans le profil d’application DCAT

Un profil d’application est une spécification qui réutilise des termes provenant d'une ou de plusieurs normes de base. Il permet une plus grande précision en faisant la distinction entre les éléments obligatoires, recommandés et facultatifs à utiliser pour une application donnée. Il fournit également des recommandations concernant l’utilisation de vocabulaires contrôlés.
Un jeu de données est un ensemble de données publiées ou administrées par une même source, accessibles ou téléchargeables dans un ou plusieurs formats.
Un portail de données est un système web hébergeant un catalogue de données qui contient des descriptions de jeux de données et fournit des services permettant de trouver et de réutiliser ces jeux de données.
Dans les rubriques suivantes, les classes et les propriétés sont regroupées selon qu'elles sont «obligatoires», «recommandées» ou «facultatives».  Ces termes ont la signification suivante.

  • Classe obligatoire: un destinataire de données DOIT pouvoir traiter les informations sur les éléments de la classe; un expéditeur de données DOIT fournir des informations sur les éléments de la classe.
  • Classe recommandée: un expéditeur de données DEVRAIT fournir des informations sur les éléments de la classe; un expéditeur de données DOIT fournir des informations sur les éléments de la classe, si ces informations sont disponibles; un destinataire de données DOIT pouvoir traiter les informations sur les éléments de la classe.
  • Classe facultative: un destinataire DOIT pouvoir traiter des informations sur les éléments de la classe; un expéditeur PEUT fournir des informations, mais n’est pas tenu de le faire.
  • Propriété obligatoire: un destinataire DOIT pouvoir traiter les informations relatives à cette propriété; l’expéditeur DOIT fournir les informations relatives à cette propriété.
  • Propriété recommandée: un récepteur DOIT pouvoir traiter les informations relatives à cette propriété; un expéditeur DEVRAIT fournir les informations relatives à cette propriété, si ces informations sont disponibles.
  • Propriété facultative: un récepteur DOIT pouvoir traiter les informations relatives à cette propriété; un expéditeur PEUT fournir les informations relatives à cette propriété, mais n’est pas tenu de le faire.

Le profil d’application réutilise les termes de diverses spécifications existantes. Les classes et propriétés indiquées dans les rubriques suivantes proviennent des espaces de noms suivants:

DCAT-AP-OP

L’Office des publications a ajouté des propriétés supplémentaires au modèle DCAT-AP décrit ci-dessus, afin de pouvoir indiquer des informations qui ne font pas partie du DCAT-AP (par exemple, un titre alternatif pour les jeux de données ou le nombre de téléchargements pour les distributions).

Le modèle DCAT-AP OP n’ajoute pas de classes au modèle DCAT-AP, hormis «DatasetDescription». À part cela, il ne fait qu’ajouter des propriétés à certaines classes du modèle DCAT-AP.

Pour en savoir plus sur le modèle DCAT-AP-OP, voir DCAT-AP-OP specifications (en anglais uniquement).

 

Le portail des données ouvertes de l’UE prend également en charge les extensions GEO DCAT et DCAT-STAT.

 

 

Point de terminaison SPARQL: exemples de requêtes

Vous trouverez des exemples de requêtes possibles sur la page «Données liées» du portail des données ouvertes de l'UE.